XPO EN GREVE

Catégories : Transport  

transport_actu91862_photo

Pourquoi les XPO Logistics (ex. Norbert Dentressangle) sont en grève

 

Un an après le rachat de Norbert Dentressangle par le groupe américain XPO Logistics, une grève bloque la moitié des sites français. La forte baisse de la participation a mis le feu aux poudres dans un contexte social déjà très tendu.

La situation est tendue chez XPO Logistics, ex-Norbert Dentressangle. Une grève a débuté mardi 19 avril dans une vingtaine de sites de la branche logistique, sur la quarantaine que compte l’entreprise en France. Le mouvement social avait débuté vendredi dernier en Île-de-France. Elle a été reconduite mercredi matin. « La direction ne nous répond pas, explique Samir Alen, délégué CFDT. Il n’y a aucun retour à notre demande de venir s’asseoir à une table de négociation. »

Pour l’intersyndicale qui regroupe la CGT, la CFDT et FO, la situation sociale s’est dégradée depuis le rachat de Norbert Dentressangle à la fin du mois d’avril 2015 par l’américain XPO Logistics. L’annonce de la baisse du montant de la participation à 300 euros au lieu d’environ 900 euros les années précédentes, a constitué « la goutte qui a fait débordé le vase, pour Samir Alen. Nous subissons des pressions, les directions de sites nous expliquent qu’il est difficile de trouver des clients, qu’avec l’ancienneté des employés les coûts salariaux sont plus élevés que dans d’autres entreprises de transport et logistique. »

PSE SUR DEUX SITES

Un plan de sauvegarde de l’emploi est en cours sur les sites de Monteux (Vaucluse) et de Lagny-le-Sec (Oise). Il pourrait aboutir au licenciement de 45 employés sur le premier site et de 21 conducteurs sur le second, alors que les repreneurs s’étaient engagés, au moment du rachat, à ne pas licencier pendant dix-huit mois. Les conditions financièrement très favorables avec lesquelles sont partis les cadres dirigeants à la suite du rachat renforcent la tension existante.

L’intersyndicale demande une prime exceptionnelle de 800 euros pour pallier à la baisse de la participation due à la forte baisse de bénéfices sur l’exercice 2015 en raison de charges liées au rachat. Le chiffre d’affaires de XPO en France s’élevait en 2015 à 1,72 milliard d’euros (+1,8%), sur un total de 5,415 milliards d’euros, en hausse de 16% par rapport à 2014.

Patrice Desmedt (l’usine nouvelle)

WK Transport

MOUVEMENT SOCIAL 20/04/2016

XPO Logistics : la grève gagne plusieurs sites logistiques

Un mouvement de grève s’est étendu, ces derniers jours, à un certain nombre d’agences de XPO Logistics. Les grévistes réclament une prime et dénoncent le bien-fondé de deux plans de sauvegarde de l’emploi engagés sur deux sites.

Un an, quasiment jour pour jour, après l’annonce surprise de l’acquisition de Norbert Dentressangle par le groupe américain XPO Logistics, un premier mouvement social touche l’entreprise dans l’Hexagone. Il a été déclenché par l’annonce, par les dirigeants du groupe, d’une réduction du montant de la prime versée au titre de la participation pour l’exercice 2015.

Conflit sur le montant d’une prime

Les enveloppes individuelles précédentes versées au titre de cette participation avoisinaient les 900 euros. Celle qui a déclenché la colère des syndicats, réunis en intersyndicale (CGT, CFDT et FO), se montait à quelque 300 euros.

Pointant du doigt les indemnités, élevées selon eux, qui ont été versées ces derniers mois à des cadres dirigeants qui ont quitté le groupe, les syndicats demandent une revalorisation de cette prime à 800 euros. « La prime calculée sur l’exercice 2015 a été établie sur la base de la performance de la logistique France, en baisse l’an dernier. On peut même parler de contre-performances sur certains sites », déclare un porte-parole de XPO Logistics.

greve_xpo_vatry
Appel à un mouvement national

L’argument n’a pas convaincu les syndicats. Ces derniers ont lancé un mouvement de grève le mardi 19 avril. Selon eux, le mouvement de grève se traduit, pour l’heure, par le blocage de 20 sites alors que 60% des 75 sites logistiques que compte XPO Logistics en France tourneraient au ralenti.

Pour sa part, la direction chiffre à 15% l’effectif (de l’activité logistique) mobilisé par la grève. « Nous sommes en capacité de servir nos clients sur une grosse majorité des sites. Sur certains, la situation est un peu compliquée », souligne le porte-parole du groupe.

IMG_5674
Un PSE qui passe mal

La grève a débuté à Monteux (84). Ce site logistique fait l’objet d’un PSE qui touche une cinquantaine de postes. Un autre plan social vise le site de Lagny-Le-sec (60) et porte sur 21 emplois (de conducteurs). Dans les deux cas, les réductions d’effectifs seraient liées à la perte d’un gros client, selon la direction de XPO Logistics. Laquelle tient à souligner que 404 postes sont ouverts au reclassement interne, sur l’ensemble du territoire « y compris dans les régions proches de Monteux et de Lagny-le-Sec ».

En 2015, le chiffre d’affaires France de XPO Logistics a atteint 1,72 milliard d’euros (+1,8 %) sur un total groupe de 5,4 Md€ (+16 %). L’EBITDA (part du groupe) s’est monté à 267,1 M€ (-3,5%) alors que l’EBITA a enregistré un recul de 22,5% (130,1 M€), tout comme le résultat net (part du groupe), en chute de 78% à 16,7 M€, en raison de charges liées au rachat.

Dix mois après le rachat du groupe Norbert Dentressangle, les premiers résultats financiers de XPO Logistics Europe SA, filiale basée à Lyon de XPO Logistics Inc., étaient attendus.

En termes de volumes, le chiffre d’affaires montre une croissance de 16 % par rapport à 2014, à hauteur de 5,415 milliards d’euros (Mds€), une hausse qui se limite à 2,6 % à périmètre et taux de change constants.

Une supply chain Europe dynamique

Dans ce revenu consolidé annoncé fin février 2016, la France  »pèse » pour 1,72 Mds€ (+ 1,8 %), le Royaume-Uni pour 1,55 Mds€ (+ 16 %), lesÉtats-Unis pour 702 millions d’euros (M€) et l’Espagne pour 580 M€ (+ 4,3 %).

Par métier, les principales activités génératrices de recettes sont lasupply chain Europe, à hauteur de 2,45 Mds€ (+ 10,1 %) et letransport avec 2,17 Mds€ (+ 2,6 %).

Le résultat opérationnel (hors charges non récurrentes liées aux frais de transactions et d’intégration) atteint 222 M€ (+ 32 %) et le résultat net part du groupe se monte à 16,7 M€, soit 0,3 % du CA.

Six premiers mois d’intégration

Au sein de ce résultat, la supply chain Europe est l’activité la plus contributrice (117,6 M€), avec les transports (64,7 M€). La « solide performance de l’entreprise en 2015 s’inscrit dans le cadre des six premiers mois d’intégration au sein de l’organisation internationale de XPO Logistics », a rappelé Troy Cooper, président du directoire de XPO Logistics Europe, qui a succédé à Hervé Montjotin en fin d’année 2015. À ses côtés, Matthieu Renollaud (39 ans) a été nommé directeur financier en décembre 2015, suite au départ de Patrick Bataillard.

Dans sa communication, XPO Logistics (qui revendique un réseau intégré de 84 000 collaborateurs et 1 469 sites dans 32 pays) souligne que sa dette financière s’élève à 1,09 Mds€, en hausse de 80 M€.

Rappelons qu’au moment du rachat pour un montant de 3,24 Mds€, en avril 2015, le groupe Norbert Dentressangle présentait un CA consolidé de 4,7 Mds€ de CA et un résultat net de 75,9 M€, avec 42 300 salariés.



Mots clés :  

david


Partager cette article sur :