VOGUE CAMARADE, VERS UNE PAIX TANT MERITEE……

Catégories : Actu  

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Notre camarade Robert est parti…..

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris ce jeudi 10 Novembre, le décès de notre camarade et ami Robert Lamérant.

Bailleulois de naissance, Robert était une figure de notre CGT, de l’armentiérois et de ses environs.

Infirmier en psychiatrie, il a exercé toute sa carrière à l’EPSM d’Armentières.

Très rapidement, après un très bref passage dans un autre syndicat, il a adhéré à la CGT de l’EPSM, avec les « anciens » : Alfred Sibert, René, Roland…

Très vite également, il en est devenu le secrétaire et a exercé ce mandat pendant de très nombreuses années, cédant la place, retraite oblige, à Albert, Gérard, Yves, Gervais, nouvelle génération de syndicaliste pour laquelle il fut, sans aucun doute, un vrai guide.

Dans le même temps, il milite à l’Union Santé Départementale où il s’occupe des revendications de santé publique et privée ainsi que de l’action sociale dans tous les hôpitaux et structures sanitaires du département.

Il acquiert très vite des compétences syndicales, juridiques, sociales et revendicatives qui feront de lui un redoutable négociateur pour ses « adversaires ».

Doté d’une bonté naturelle, sa jovialité et sa simplicité, sa « bonhomie » faisait de Robert un militant très abordable et d’une sincérité à toute épreuve.

Un homme bon, voilà comment on peut le résumer.

En dernier lieu, après avoir pris sa retraite, c’est tout naturellement qu’il a repris les rênes de la section interprofessionnelle des retraités CGT de l’Armentiérois, mettant ses compétences au service de l’Union Locale d’Armentières et de ses environs.

Un de ces derniers combats fut celui de la reconnaissance pour les personnels de la santé, retraités du FASMO, où il a prouvé toute sa ténacité pour empêcher la prise illégale de la CSG RDS, sur une prime de restructuration.

En tant que secrétaire de la section des retraités, Robert aura été de tous les combats, pour l’augmentation des pensions, l’alignement sur le SMIC à 1800 euros, la suppression de la demi-part pour les veufs et veuves, et tant d’autres revendications.

Une autre facette de notre ami Robert : il était un marin émérite et écumait avec son ami Jean pierre les mers de notre littoral, en participant, en particulier, à la course pour la paix qu’il affectionnait tant (en tant que membre du mouvement de la paix)

Alors vogue, mon ami, mon camarade, vogue vers la mer de la paix et du bonheur. Tu as tant combattu pour que l’être humain accède à ce bonheur…..

Nous maintiendrons la barre dans la ligne droite que tu as tracée, fiers de porter ton héritage syndical en flambeau.

A ta femme Sonia, ainsi qu’à toute ta famille, nous présentons au nom du syndicat des retraités, nos plus sincères amitiés et condoléances.

 

 

Pour le syndicat des retraités

Yves Théry



 

NATHALIE


Partager cette article sur :