LOI MACRON, ABOMINATION ANTI SALARIALE

Catégories : Actu  

784279-le-ministre-de-l-economie-emmanuel-macron-a-l-assemblee-le-9-juin-2015-a-paris

La loi Macron ( pl2447) est tellement anti salariale qu’ils ont été obligé de la faire passer par la méthode la plus anti-démocratique qui soit.

Le 49-3 a été dégainé 3 fois de suite pour faire passer une telle infamie.

La loi Macron, les prud’hommes, et la banque Rothschild

 2029217245.2

La loi a été écrite par un msinistre de l’économie et des finances ancien banquier de chez Rothschild, soit disant « socialiste »: Emmanuel MACRON, sous l’égide du gouvenement Valls-Hollande .

Cette loi fera date en matière de régression sociale, elle prévoit notamment la fixation d’un plancher pour les indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse ( aux tords exclusifs de l’employeur).

Les exploiteurs de tout genre et surtout les pires, se verront confortés à appliquer les discriminations, l’esclavagisme, le non respect du droit du travail, licencier sans motif, travail du dimanche,…

Comme il l’avait fait lors de la première et de la seconde lecture par les députés, le Premier ministre a une nouvelle fois décidé de passer en force en utilisant le « 49-3″, une procédure contraignante qui permet de faire adopter un texte sans vote pour éviter tout accident de parcours dû aux « frondeurs ». L’opposition ayant décidé, contrairement aux deux lectures précédentes, de ne pas déposer de motion de censure, le projet de loi sur la croissance présenté par Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, sera considéré comme adopté à l’issue d’un délai de 24 heures, soit vendredi après-midi.

Le groupe Les Républicains a d’ores et déjà annoncé qu’il déposerait un recours auprès du Conseil constitutionnel. Outre les groupes LR et UDI (centriste), le groupe Front de gauche, une partie des écologistes et plusieurs députés « frondeurs » du PS sont hostiles à ce projet de loi qui a fait l’objet de longues discussions en séance lors de sa première lecture tant à l’Assemblée qu’au Sénat.

Le projet de loi, qui regroupe plus de 400 articles contre une centaine à l’origine, comporte de nombreuses dispositions allant de la réforme des professions juridiques réglementées à la libéralisation des transports en autocar en passant par l’extension du travail dominical ou bien encore l’assouplissement de la publicité pour l’alcool ou le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif.

article monde diplomatique

article libération

cliquez ci dessous pour voir un diaporama explicatif sur la loi.

Diaporama Loi Macron 



Mots clés :  

david


Partager cette article sur :