Le port de Santes bloqué par des anti-loi Travail

Catégories : Actu  

P1100703

Ce jeudi matin, depuis 4 h 30, un « collectif » CGT, Solidaires, FO, Nuit debout et AG de luttes, bloque le port de Santes. Ils réclament le retrait de la loi Travail.Santes-intro

Les volutes d’une épaisse fumée noire sont visibles à plusieurs kilomètres à la ronde. Les forces de l’ordre ont coupé la D341 au niveau du rond-point juste avant celui du port de Santes. Le long de la départementale, sur le côté, une longue file de camions. « Vous allez faire partir les bloqueurs ? », s’enquiert un conducteur routier.

Les « bloqueurs » se sont levés tôt. Ils sont là depuis 4 h 30 ce jeudi matin, pour tenir les deux points de blocage, à savoir les deux entrées du port. « Le deuxième point a été forcé par un bulldozer, indique un membre de Nuit debout qui souhaite déposer une plainte. Un chef d’entreprise est entré comme ça, j’étais au milieu de la route ! On s’est parlé il m’a dit qu’il avait pété un câble. »

Grosse base logistique

C’est la première fois que le port de Santes est bloqué par les anti-loi Travail. Et leur mouvement, en général, à les entendre, n’est pas près de s’arrêter. « Ça fait trois mois qu’on continue sous la pluie, c’est pas l’été qui va nous arrêter. Ça fait combien de fois qu’on a annoncé qu’on s’ess oufflait ? »

Un peu plus loin, les membres de la CGT sont rassemblés sous leurs drapeaux rouges. Sandy, de la CGT STTRAT 62, travaille dans une entreprise de transports du Pas-de-Calais. Il ne veut pas être assimilé aux membres de Nuit debout, ni en photo, ni sur le mode opératoire pour le blocage : « Nuit debout est pour le blocage complet, nous, on bloque seulement les camions, l’activité économique. On veut garder l’opinion publique avec nous, qui est majoritairement pour le retrait de la loi Travail. On demande le retrait pour pouvoir négocier. Notre secrétaire général, Philippe Martinez, a remis nos revendications à la ministre El Khomri, lors de leur entretien. »

Jusqu’à la manif de ce jeudi

Sandy et les cégétistes du Pas-de-Calais ont décidé du point de rassemblement avec la CGT Armentières, parce que le port de Santes est « une zone économique importante dans le bassin lillois, il y a Cargill, Roquette, XPO, c’est une grosse base logistique ».

Le blocage du port de Santes devrait se poursuivre jusqu’à ce jeudi après-midi, où les syndicalistes, qui tous sont en grève, devraient participer à la manifestation régionale contre la loi Travail.P1100698 (FILEminimizer) P1100692 (FILEminimizer) P1100694 (FILEminimizer) P1100707 (FILEminimizer) P1100708 (FILEminimizer) P1100710 (FILEminimizer) P1100714 (FILEminimizer) P1100715 (FILEminimizer) P1100726 (FILEminimizer)



Mots clés :  

NATHALIE


Partager cette article sur :