LE PATRON DU MAGASIN CARREFOUR A MERVILLE, PUBLIE SUR FACEBOOK : TOUS LES SYNDICALISTES DANS LES CHAMBRES A GAZ

Catégories : Actu Transport  

B9713877263Z.1_20171121160655_000+GP3A6QQ08.2-0

LE PATRON DU MAGASIN CARREFOUR A MERVILLE FREDERIC ROUSSEL, PUBLIE DES PROPOS AUX RELENTS NAUSÉABONDS !

«  Tous les syndicalistes dans la chambre à gaz ha Hitler  ».

La CGT d’Armentières a découvert par hasard il y a quelques jours ce commentaire sur la page Facebook d’un patron de supérettes.

Après avoir fait appel à un huissier, une plainte a été déposée contre l’auteur de ces lignes.

La qualification du délit, injures raciales ou provocation à la haine, devrait être établie dans les prochains jours par le parquet.

Le chef d’entreprise ne nie pas les propos tenus sur sa page : «  C’est une page personnelle avec 99 % de photos de rallyes. Si le commissariat me convoque, j’irai. Et je m’expliquerai. Si je dois retirer le commentaire, je le ferai. Si je dois payer aussi. Ce commentaire, c’était une réponse à un copain. c’était de l’ironie. Personne ne l’a lu.  »

Et de relativiser : «  Je ne suis pas raciste. Je ne vais jamais mettre personne dans une chambre à gaz. C’est une parole en l’air. J’étais énervé, évidemment je la regrette.  » Le chef d’entreprise est depuis allé ajouter un commentaire d’excuses sur sa page Facebook. Mardi matin, l’ensemble du post et des commentaires avaient été supprimés de sa page.

De son côté, Carrefour France «  condamne avec la plus grande fermeté ces propos inacceptables  », tenu par un franchisé.

 article la voix du nord 

Photo à la une et article VDN édition numérique 21/11/17

Dérapage ? Propos sur une page personnelle ? Invisible de tous ?

On vous dis tout !

 

Ce qui est dis par ce patron c’est que pour lui c’est un dérapage et il répondait à un copain.

Ce patron indique également que c’était une page personnelle et que personne n’a lu la publication sur son facebook.

Ce patron ment, ment et ment encore. Ce patron de magasins Proxi à Aubers, Proxi Nieppe, MTX motos à Aubers, et Carrefour Express à Merville, se sert de ce compte Facebook pour y mettre des publications de ses magasins.

Donc, si vous êtes fan de rally (passion de ce patron), amoureux de motos, ou vous voulez avoir des informations sur les magasins Carrefour express à Merville ou Proxi Nieppe ou Aubers, vous tombez forcément sur la publication haineuse faisant l’apologie de crimes NAZI qu’il souhaite aux syndicalistes. (Publication finalement retiré car la honte et la peur le tenaille).

Et dans ses magasins, peut être y a t’il des syndicalistes ? Lui il à posé le cadre, il les éliminent… de quoi être rassuré d’appartenir à un syndicat quand on travaille pour lui !
Pas de pardon pour quelqu’un faisant publiquement l’apologie du nazisme.

 La réaction de cet employeur est de répondre qu’il paiera, comme s’il était au dessus des lois, il allonge le fric et il est débarrassé.

Il ne se remet pas en question, c’était pour répondre à des copains.

Et si dans ses copains certains ont des familles qui furent victimes du régime NAZI ? Et si dans ses connaissances il y avait des personnes ayant des parents ou grands parents victimes de la Shoa ?
C’est inacceptable ! Et on ne peut pas parler d’erreur ce propos est volontaire et fait suite à son propre post insultant les syndicats de feignants..

 

C’est un délit pénal, on fera tout pour qu’il soit traduit en justice ! Pas d’impunité patronale !

 

Capture d’écran pour ne pas oublier :

facebook FREDERIC ROUSSEL CARREFOUR MERVILLE

FREDERIC ROUSSEL FACEBOOK



Mots clés :  

david


Partager cette article sur :