Le billet d’Yves


Le billet d’Yves

Le billet d’Yves de novembre

publié le 3 novembre 2015  Le billet d'Yves    

Yves

Gonflé le mec !!!

Comme d’habitude, maintenant, les médias depuis l’affaire d’Air France (vous savez ces 2 dirigeants qui se sont retrouvés sans chemise…mais avec leur pantalon à la sortie d’un Comité Central d’Entreprise…), donc les médias accusent la CGT de tous les maux. Nous serions les empêcheurs de « voler » en rond….

Mais chose plus étonnante ces calomnies sont relayées par le gouvernement et son premier ministre : M.Valls.

Suite à la conférence dite « sociale » où la CGT à juste titre, a décidé de pas participer, Mr Valls s’est cru bon de déclarer que ce qui se passait en France était de la faute de la CGT. Tiens, bizarre, donc si on comprend bien ce Monsieur, la politique menée en France serait de la responsabilité de la CGT !

Qu’est ce qu’on rigole ?

Il va jusqu’à dire que si la « gauche » perd les élections régionales du mois de décembre et ben…ce sera de la faute de la CGT…

Mort de rire (MdR comme disent les jeunes)

Martinez premier ministre ? : chiche !

Le comble du cynisme est atteint.

Car le CICE : c’est qui ? Le pacte de responsabilité : c’est qui ? Et maintenant a nouvelle attaque sur les retraites (par retraites complémentaires interposées..) : c’est qui ? Les 1000 licenciements d’Air France (où l’état est actionnaire  majoritaire) : c’est qui ? L’attaque sur le temps de travail (35heures) , sur les salaires , les soit disant « charges sociales » : c’est qui ? Etc, etc….

Oui, les salariés, les syndiqués, sont en colère. Et ce ne sont pas les déclarations de L. Berger (secrétaire de la CFDT) qui vont les rassurer. Il se présente comme étant un responsable syndical qui négocie au nom de leur « seul bien être ». Et à ce titre là il signe tout ce qu’il peut avec le MEDEF (sous l’œil bienveillant voire sous la pression du gouvernement).

De quels accords s’agit-il ?

Sur les retraites : avec le passage à 63 ans (voir l’accord sur les retraites complémentaires où les salariés actifs et retraités vont débourser 5,4 milliards d’euros et le patronat que 600 millions : on appelle ça l’équité).

Accord sur le travail du dimanche dans les grands magasins (au fait : on va « demander » aux facteurs de distribuer les colis pour Noel les dimanches matin !!!) Tiens donc… Qui après ?

Et  je ne vous parle pas des lois Macron et Rebsamen : voir billet du mois d’octobre.

Valls ne se trompe-t-il pas ?

Il s’agit bien d’un gouvernement CFDT oui ou non ? Peut-être verrons nous Mr Berger « vice ministre » du travail un jour ? (c’est vrai que F Chérèque et avant lui N.Nottat ont été facilement reconvertis dans de très bons emplois même sous N Sarkosy….)

Oui vraiment ils sont gonflés….

 

 

Le billet d’Yves d’octobre

publié le 9 octobre 2015  Le billet d'Yves    

Yves

Macron 1, Macron 2, Macron 3,…4,…5…

Et pis quoi encore…

C’est Christine Lagarde (bien connue pour ses idées de gauche!) à la tête du FMI, (vous savez cet organisme qui, avec la BCE et la commission européenne, a tué la Grèce…) qui préconise pour la France (lors d’une interview avec Delahousse) des lois Macron à répétition.

Macron, ce super ministre de l’économie, vanté par Valls, Hollande et autre Sapin… Macron donc, ancien banquier chez Rothschild (tiens, comme l’ancien président ultra libéral G Pompidou qui lui en était directeur général) ne manque pas une opportunité de nous asséner ses vérités :

Le code du travail à ranger au rayon des souvenirs…

Les fonctionnaires qui devraient avoir honte d’avoir la sécurité de l’emploi et un statut qui les protège trop…

Les élections : un « cursus d’un autre temps » dixit l’intéressé…

Le libéralisme étant une valeur de gauche…

L’état n’a plus sa place… etc, etc…

N’en jetez plus!!!

Et dire que tout cela se dit et se fait dans un gouvernement soi disant de gôche…

Il y aurait de quoi en rire si tout cela n’était pas sans conséquence sur le monde du travail!

Et ces conséquences nous les voyons tous les jours:

— chasse aux chômeurs fainéants

— chasse aux voleurs de RSA

— chasse aux fraudeurs de la sécu

— fonctionnaires bloqués dans leur carrière et dans leur indice

— pensions non revalorisées et retard dans les paiements (voir problème avec la CARSAT ces derniers mois)

— chasse aux 35h (voir billet du mois de septembre – SMART)

— coût du travail insupportable pour les patrons!

— et on nous ressort le trou de la sécu!!

Même le système bancaire si cher à Macron morfle! Regardez la Société Générale et ses 4000 licenciements programmés…

Et on pourrait continuer la liste.

Il y en a qu’un qui rit (et même aux larmes) c’est Gattaz et son MEDEF…

Le pacte de responsabilité, le CICE (crédit d’impôt, compétitivité, emploi) : ce sont en dizanes de milliards d’euros que se chiffrent les cadeaux faits aux patrons sans aucune contrepartie ( même pire : le chômage en France, par exemple, a encore augmenté de 0,8% en un mois.)

Où est le million d’emplois promis par Gattaz aux universités d’été du MEDEF, où Valls était présent avec son fameux : « J’aime l’entreprise »?

Rien, pas un seul emploi de créé et celui-ci nous dit qu’ils vont continuer dans la même logique et ils crient « vive la loi Macron 2″!

Le temps de la révolte est venu!!

Ne les laissons pas faire, l’austérité n’est pas la solution. Les salariés unis ont le pouvoir de faire changer le cours de l’histoire.

Le billet d’Yves de septembre

publié le 29 septembre 2015  Le billet d'Yves    

Yves

ARMENTIERES  SEPTEMBRE 2015

BONJOUR,

Nous essaierons de publier un petit éditorial pour ce site le plus régulièrement possible en fonction de l’actualité. Et quelle actualité !!!

Sans revenir sur tout le contenu (voire par ailleurs) des lois Macron et Rebsamen, la proposition du secrétaire général de la CGT (P MARTINEZ) , de faire voter une loi sur le temps de travail à 32heures/semaine, semble en plein décalage avec les propositions actuelles.

Regardez ce qui vient de sa passer chez SMART (usine automobiles de marque allemande (comme par hasard) en MOSELLE).

Un référendum vient d’avoir lieu dans cette entreprise en vue de faire travailler les salariés 39heures (au lieu de 35 h) mais payées 37heures.

39% des ouvriers ont voté contre mais 74% des cadres et agents de maitrise ont voté pour, ce qui entraine la validité de ce référendum. Mais bien sûr celui-ci s’est déroulé avec le chantage à la délocalisation (dans les pays à bas coup de main d’œuvre) et mise au chômage des salariés mosellans

Ceci va bien dans le sens de l’optimalisation des profits du groupe : MERCEDES – BENZ. Et bien évidemment sur le dos des salariés au nom de la compétitivité.

Or que proposons nous à la CGT :

TRAVAILLER MOINS POUR GAGNER PLUS.

Diminuer le temps de travail, (32h/semaine) augmenter de manière significative les salaires (SMIC à 1700€/mois et réajustement de toutes les grilles de salaire et du point d’indice dans la fonction publique)., augmenter le niveau des pensions, améliorer les conditions de travail, favoriser le plus possible la formation….telles sont quelques propositions de la CGT.

Est-ce possible ? Comment ?

Nous ne donnerons ici qu’une proposition : 38 entreprises du CAC40 ont réalisées 40 MILLIARDS d’€ * de profits*** pour les 6 premiers mois de 2015 (de Janvier à Juin) (soit +11milliards/2014 = +37%). Et si tout cet argent revenait aux salariés plutôt que dans la poche de quelques uns qui en sont déjà gavés.

Alors oui !! Les 32heures sont possibles et réalisables….à condition de s’y mettre tous ensembles pour y arriver !!

 

 

*** : Source : chiffres communiqués par les entreprises elles mêmes (voir les différents journaux économiques : Challenge, Les échos etc, etc….)