12 SEPTEMBRE TOUS DANS L’ACTION POUR EVITER UN RETOUR AU 19EME SIECLE

Catégories : Actu  

images

 

 

ça recommence…..

 

Voila 3 mois que MACRON est élu président de la république. Avec 50% d’abstentions…

 

Voila 2 mois que la nouvelle assemblée nationale a été élue (avec une majorité « absolue » de députés du parti du nouveau président). Avec là aussi 52% d’abstentions…

Et déjà, depuis ces 3 mois, on assiste à une avalanche de mesures à venir toutes défavorables au monde du travail. Qu’on en juge :

 

POUR LES SALARIES DU PRIVE :

 

-Remise en cause directe et totale du « code du travail » : c’est dans l’entreprise (donc chez le patron) que vont se décider les salaires, le temps de travail et les conditions de travail. Le référendum d’entreprise se substituera aux conventions collectives et aux accords de branche : ça sent le chantage patronal dans les entreprises. Bref, la loi EL Khomri multipliée par dix

-Fusion de toutes les instances représentatives du personnel (délégué du personnel, comité d’entreprise et comité d’hygiène et de sécurité et conditions de travail…) dans une seule structure où l’on parlera de tout et de rien : le patron ayant la main mise sur toutes les négociations et bien sûr avec, à la clef, une diminution des heures de délégations syndicales.

-Remise en cause des prud’hommes avec, pour commencer, le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif : donc le patron pourra à sa guise licencier sans contrepartie pour le salarié….

-Une trouvaille : on préconise le CDI et, en fait, on invente le CDI-CDD donc le CDD à vie pour tout le monde. Le « CDI –flexible » : il fallait y penser !! Création du contrat de chantier dans le bâtiment : c’est-à-dire un CDI tant que dure un chantier… : bonjour la précarité.

-La pénibilité : le texte prévoit de la réduire à sa portion congrue en y retirant :

La manutention des charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques (à l’instar de l’exposition à l’amiante…) : c’est la négation des 600 morts par an pour travaux pénibles dans les entreprises, sur 500 000 accidents du travail (source Eurostat) : le patronat est content, les salariés du bâtiment, par exemple, un peu moins !!

-SMIC bloqué.

POUR LES SALARIES DES SERVICES PUBLICS :

 

-La cour des comptes trouve un déficit budgétaire de 8 milliards d’euros (d’ailleurs du temps où Macron était ministre du budget) et là, bingo, et haro sur ces fainéants de fonctionnaires !!

CONSEQUENCES :

 

-Gel du point d’indice (on parle même jusqu’en 2021 après déjà 7 ans de gel profond)

-Suppression à venir du supplément familial

-Non remplacement d’un départ en retraite sur deux dans la territoriale et un sur trois chez les hospitaliers.

-Remise en place d’un jour de carence en cas de maladie.

-Suppression de 120 000 emplois dans la fonction publique.

-Augmentation des emplois précaires et hors statuts

-Remise en cause des 35 heures : revenir aux 39 heures payées 35…

LES RETRAITES :

 

-Gel des pensions qui continue après 60 mois sans augmentation.

-Augmentation-hold-up de 1,7% de la CSG

-Aggravation prévue du régime des retraites : alignement de tous les régimes, probable nouveau recul de l’âge de départ à la retraite…

 

Et beaucoup d’autres mesures à venir qui vont gravement impacter la vie des salariés de notre pays.

Une bizarrerie quand même : alors que le gouvernement possède une majorité confortable à l’assemblée, celui-ci va utiliser les ordonnances pour aller vite : bonjour la confiance pour ces députés.

 

Et toutes ces mesures amèneront rapidement une deuxième salve (déjà amorcée…) contre les régimes de retraite et plus généralement la remise en cause globale de notre système de protection sociale.

 

POUR LES RICHES ET LES PATRONS (qui sont souvent les mêmes…)

Salariés qui pleurent et MEDEF qui rit.

Jamais celui-ci n’aura trouvé en Macron et ses sbires un aussi digne représentant de sa classe : celle des riches

-Baisse des cotisations sociales.

-CICE donné en ristourne d’impôts aux entreprises.

-Baisse de l’impôt sur la fortune (l’ISF) qui ne concernerait plus que les biens immobiliers.

Et toutes les facilités accordées aux patrons expliquées plus haut pour mieux exploiter les salariés :

Licencier mieux pour embaucher mal.

Les Arnaud, Betancourt,  Mulliez et autres multi milliardaires peuvent dormir tranquille : ils ont en Macron et Philippe deux soutiens de poids. Petit rappel : selon le magazine Challenges, en 2017 les 500 français les plus riches ont 571 milliards d’euros de fortune personnelle soit 117 de plus qu’en 2016 !!!

 

Oui il s’agit bien d’un retour vers le futur : retour au 19eme siècle et sa misère sociale, et futur des luttes à venir pour le progrès social qui permettra l’émancipation du monde du travail.

 

La CGT, dans ce cadre là, a décidé de réagir très rapidement et très fortement contre cela. Elle n’a pas d’autre choix que de proposer : la lutte dans la rue tout de suite et avec tout le monde du travail (salariés, précaires, chômeurs, retraités, étudiants, associations etc…).

Dès à présent la CGT a décidé de faire du 12 SEPTEMBRE 2017 une grande journée de GREVES, DE MANIFESTATIONS,  interprofessionnelles et dans l’unité la plus large possible.

 

Aussi nous vous donnons rendez vous le 12 SEPTEMBRE :

A Hazebrouck à 9h parking de Carrefour

A Merville à 9h20 place de la mairie

A Estaires à 9h40 Place de la Mairie

A Bailleul à 10h00 au Parking de Brico Dépôt

Arrivée à 10h30 place Jules Guesde à Armentières pour une manifestation dans les rues d’Armentières

Pour les armentiérois rendez vous à 10h30 à L’union locale 70 place J Guesde à Armentières.

L’après midi départ devant le centre hospitalier d’Armentières  (rue Sadi Carnot) à 13h45 pour LILLE

Arrivée : porte de Paris pour la manif Régionale

 

Retour vers 16h45 à la place de la République à Lille pour la place J Guesde à Armentières.

 

 

 

 



 

NATHALIE


Partager cette article sur :