La patronne de Beck Crespel sur TF1 : Ce qu’on ne vous a pas dit.

Catégories : Actu  

Beck Crespel

 

La semaine dernière, lors d’une émission sur TF1, où François Hollande était interviewé par des journalistes et questionné par des  citoyens français, une chef d’entreprise de notre secteur  s’est particulièrement fait remarquer !

Mais comme dit une célèbre humoriste : on ne nous dit pas tout !!

Revenons sur ce qui a été dit par madame Charbonnier Karine, patronne de chez Beck Crespel.

C’est à un véritable plaidoyer « made in MEDEF » que cette patronne, adhérente du MEDEF s’est livrée : on aurait cru entendre un discours de Pierre Gattaz (ce qui lui a valu d’ailleurs les félicitations du patronat local par la bouche de P.Hourdain président de la chambre de commerce et d’industrie  de la région et de T.Delepoulle patron du MEDEF armentiérois et de chez POUCHAIN Industrie !). Voici les principaux thèmes de son intervention :

  • ——-Le crédit impôt compétitivité emploi : pour madame c’est bien mais insuffisant !
  • ——-Les « charges » sont trop lourdes  et empêchent l’emploi ! C’est l’impôt (payé par les citoyens)  qui devrait remplacer ces charges…..
  • ——-Le coût du travail est insupportable en France !
  • ——-Les syndicats sont un frein à l’entreprise !
  • ——-Les impôts pèsent trop sur les entreprises !
  • ——-Le compte pénibilité serait un plan de « complexification » !
  • ——-Réforme des seuils de représentativité dans les entreprises au nom de la simplification voire même la représentativité par des candidats « soi disant » libres….
Voila en gros le discours de cette patronne de choc. Il est à noter que jamais le président n’a remis en cause les dires de madame. Il est parait-il un président socialiste !!!

Mais qu’en est-il dans cette entreprise ? En regardant sur internet, en quelques clics on peut s’apercevoir que tout n’est pas aussi noir que MADAME  veut nous le présenter ! (du coté patronal)

En ce qui concerne le CICE : l’entreprise a retouché 300 000 € en crédit d’impôts. Cet argent aurait dû servir à l’embauche de salariés. Mais ceux-ci ont servi à payer des taxes !! Et bien sûr on en réclame encore plus, ce en quoi F. Hollande n’a pas répondu !

                                          Chiffre d’affaire  2010 : 31 497 422€.  Chiffre d’affaire  2011 :   36 743 913€  . Chiffre d’affaire 2012 : 41 729 269

Les salaires et charges sont passés de 11 428 922€ en 2008 à 9 952 676€ en 2010 soit 2 000 000€ en moins en 3 ans. Et on nous dit que les charges sont insupportables alors que celles-ci sont en constante diminution ainsi que le nombre des salariés. Le nombre d’emplois ayant baissé d’une bonne trentaine dans le même temps.

A qui profite donc tout cet argent ? Certainement pas aux  salariés frisants pour la plupart le SMIC.

Madame Charbonnier publiera- t- elle  son salaire ainsi que les  dividendes versés à ses actionnaires ?

Il ne faut pas être sorti de HEC pour s’en apercevoir…..

Les charges,  que nous CGT appelons « cotisations sociales », sont une partie de notre salaire qui nous permettent de nous soigner, de nous transporter, de nous cultiver, de faire du sport etc, etc…Peut-être est ce trop pour ce patronat !

Les syndicats ne sont pas nés après la 2e guerre mondiale mais datent pour la CGT de 1895, organisation créée pour lutter contre une exploitation effrénée du patronat du XIXe siècle. Probablement que madame voudrait revenir en ces temps bénis où on ne parlait pas de charges et/ où les salaires permettaient à peine de survivre (une bonne lecture des « Misérables » de V HUGO serait la bien- venue). S’agit-il d’un vieux rêve des aïeux de la famille Beck (entreprise datant de 1918) qui rappelons le est classée 450e sur les 500 plus riches entreprises des 50525 entreprises que compte le Nord-Pas de Calais ? Au fait : puisque madame ne supporte pas les syndicats, que ne demande-t-elle pas la dissolution du MEDEF, organisation syndicale patronale subventionnée par des cotisations prises dans les comptes des entreprises  donc venant du fruit du travail des salariés…..

Pourquoi dire que l’on défend l’entreprise française et que l’on cherche à tout prix à s’installer à l’étranger (en Allemagne, en Angleterre et de créer une   coentreprise  en Chine) si ce n’est pour essayer de capter des parts de marché supplémentaires à la plus grande joie des actionnaires, mais pas des salariés de ces pays.

Le compte pénibilité serait un frein pour l’entreprise. Mais le travail pénible est la résultante des mauvais investissements fait en matière de sécurité et de conditions de travail décentes pour les salariés. Et, dans le même temps, le MEDEF demande la disparition de la médecine du travail.

Un grand manque lors de cette entrevue : pas un mot sur la fraude fiscale et l’évasion fiscale, ce qui représente quelques dizaines milliards d’€ par an. (ce qui correspond au trou de la sécu par exemple).
                   Celle qui a soi- disant fait le « buzz » à la télévision, attend avec impatience la visite du président dans l’armentiérois ainsi que le maire de notre commune (qui voit en madame Charbonnier une dirigeante brillante à la tête d’une société qui crée de l’emploi, alors que les chiffres prouvent le contraire…) . Nous espérons que les organisations syndicales du secteur et en particulier la CGT de chez BECK CRESPEL qui est majoritaire dans cette entreprise, seront invitées à cette visite pour dire «  tout le bien » que nous ressentons quant à la politique menée par ce gouvernement très à l’écoute des revendications patronales !!!!!!
  En tout état de cause la CGT sera présente lors de cette visite quelle qu’en  soit la forme……


 

Caroline


Partager cette article sur :