journée d’été contre les discriminations syndicale

Catégories : Actu Vie Syndicale  

P1080857

Le 23 juillet à eu lieu au sein de l’union locale d’Armentières une journée d’été spéciale discrimination syndicale.

Les nombreux participants ont pu débattre sur le ressenti des militants dans les entreprises et sur les moyens à mettre en oeuvre pour lutter après une introduction de Christelle MIOUX responsable DLAJ de l’union départementale et une première intervention « musclée » de notre camarade Roland BLANPAIN secrétaire général de l’union locale de Saint Amand.

Le débat s’est ensuite tourné vers deux cas particulier après des témoignages poignant de deux camarades dont les cas sont considérés comme ayant franchi la barre de l’acceptable !

Dans un premier temps, c’est Philippe TOULOUSE qui s’est exprimé relatant des faits atterrants et des implications politiques visant à protéger des responsables de l’association. Il à eu droit à des perquisitions à son domicile, aux domiciles de ses proches, à des convocations dont une à 01h00 du matin au commissariat de police dans le but de l’intimider, sans succès..!. Ce camarade a été proclamé lanceur d’alerte après qu’il ai révélé les détournements de fonds et la double comptabilité dont les responsables se sont rendus coupables dans cette association. Le camarade ne voulait que protéger les salariés après le suicide d’un des leurs. A ce jour aucun procès contre les responsables…

Puis c’est un camarade de notre union locale qui à pris la parole, il à expliqué chronologiquement l’enchaînement (et le déchaînement ) dont a été victime ce responsable syndical dans l’entreprise qui l’emploie. Les dirigeants de cette entreprise ont été jugés en correctionnel. Et c’est maintenant une bataille au civil qui commence. David à eu droit aux insultes, menaces de mort réitérées, entrave à ses fonctions de représentants du personnel, coups et blessures, dégradations de ses biens (voiture et vélo), mais aussi aux insultes le visant directement mais aussi son épouse et son père décédé.

Les deux camarades qui ont subis de tels faits ont également tenu à faire part de la répercussion importante et grave sur leur vie privée.

Un petit article est même paru dans le journal local « la voix du nord » dont voici copie ci dessous en PDF.

vdn discrimination

P1080852 P1080853 P1080854 P1080855 P1080859 P1080860 P1080861 P1080848 P1080849 P1080850



Mots clés :  

david


Partager cette article sur :