Articles


Articles

Indemnités spécifiques aux transports routiers de voyageurs

publié le 7 octobre 2015  Articles    

big_sandwich

 Indemnités spécifiques aux

transports routiers de voyageurs

 

a) Déplacement comportant normalement un seul repas hors du lieu de travail (sous réserve que l’amplitude de la journée de travail couvre les périodes 11 h/14 h 30 ou 18 h 30/22 h) :

- en cas de coupure < 1 heure pendant ces périodes : indemnité de repas unique, indemnité de repas si le personnel n’a pas été averti au moins la veille et au plus tard à midi du déplacement à effectuer ;
- en cas de coupure ≥ 1 heure dont au minimum 30 mn pendant ces périodes : indemnité spéciale ;
- fin de service après 21 h 30 : indemnité de repas pour le repas du soir.

b) Déplacement comportant normalement 2 repas hors du lieu de travail (fin de service après 22 h) : indemnité égale à 2 fois le montant de l’indemnité de repas.
c) Déplacement comportant au moins une nuit passée hors du domicile :

- 1 nuit + 1 ou 2 repas hors du domicile : indemnité de chambre et petit déjeuner (remplacée par 1 indemnité de repos journalier pour les conducteurs grand tourisme) + 1 indemnité de repas pour chaque repas ;
- astreinte du personnel ambulancier dans les locaux de l’entreprise et dont l’amplitude couvre les périodes 11 h/14 h 30 ou 18 h 30/22 h : indemnité spéciale en cas de coupure de moins de 1 heure entre ces limites horaires.

avenant n°3 du 10 juin 2015 : CFA Voyageur

publié le 28 août 2015  Actu Articles Transport    

arton1630-600x250

Modification de l’accord sur le CFA voyageur avenant n°3.

Encore un accord inacceptable signé par certaines organisations syndicales qui n’hésitent pas à sacrifier les salariés au bon plaisir du patronat !

Comment tolérer que ce nouvel accord prévoit que pour partir en retraite dans le cadre du CFA il faut impérativement avoir fait toute sa carrière derrière un volant ?

L’accord est non étendu, mais concerne une énorme majorité des salariés puisque la FNTV et l’UNOSTRA sont signataires.

avenant n°3 CFA

 

comment Brunel redore son image en 10 leçon après une condamnation au pénal ?

publié le 24 juillet 2015  Actu Articles    

tribunal-de-dunkerque

Vous voulez redorer votre image après une condamnation ? La sarl Brunel vous montre comment faire en 10 leçons !

dsc03390-3

1) une belle photo intergénérationnelle

2) créer un site internet valorisant

3) créer un compte Facebook avec des « likes »

4) la page d’accueil du site doit comporter l’historique de l’entreprise

5) oublier toute mention d’une condamnation au TGI (même si celle ci à eu lieu quelques mois auparavant)

6) mettre en avant le dialogue et l’écoute des salariés

7) ne pas hésiter à installer une relation de confiance et de citer la fiabilité du matériel

8) insister sur la tradition, les valeurs transmises, la rigueur et la conjoncture

9) se comparer avec le plus grand (Roquette)

10) parler de « papa », mettre une photo d’un petit garçon, des photos anciennes pour la nostalgie….

bref, vous avez tout cela sur le site internet de la sarl Brunel. http://voyages-brunel.e-monsite.com/

Malgré la condamnation au tribunal correctionnel de Dunkerque pour des délits relevant du pénal les gérants Colette Leroux, Guillaume Leroux, et la sarl Brunel pour discrimination syndicale, harcèlement moral, et entrave aux fonctions de représentant du personnel, c’est tout naturellement que les employeurs passent à autre chose et se font de la promotion quitte même à mentir. (l’écoute des salariés !).

L’ensemble des salariés vont bien s’amuser quand ils verront leur site, surtout quand on pense aux conditions de travail dans cette entreprise et aux salaires que perçoivent les salariés.

Dans le style de dialogue, voici quelques extraits du dialogue qu’a l’employeur avec ses salariés :

tu n’as pas de cou…lles, mais moi j’en ai ! (dixit madame Leroux à un ouvrier)

ou encore: ta femme doit se faire opérer d’une tumeur ? Reporte l’opération, ça m’arrange pas. (dixit madame Leroux co-gérante)

c’est une grosse pu…e ta femme... (dixit monsieur Leroux co-gérant))

ta bi..e, dieu sait qu’elle est petite…(dixit monsieur Leroux)

profitez en bien (des vacances) ce sera peut être les dernières (dixit monsieur Leroux)

fils de pu... (dxit monsieur Leroux)

t’as pas de cou..lles, t’as pas de cou..lles (dixit monsieur Leroux)

Et bien d’autres à découvrir dans le rapport de l’inspection du travail à lire ci dessous !

PV 330-2013

 Voilà le vrai dialogue dont nous les salariés de la sarl Brunel sommes confrontés dans cette société, c’est sur cette réalité que le TGI de Dunkerque a jugé et condamnés les patrons voyous de cette société

JUGEMENT