Transport


Transport

Convention collective 3085.
Les transports au sein de notre UL s’organisent, un STRATT est en préparation…, c’est l’occasion d’unir et de réunir les ambulanciers, les chauffeurs marchandises, les chauffeurs de bus/autocar, le personnel de la logistique, et de messagerie.

LA FEDERATION DES TRANSPORTS CGT FNST
La fédération des transports est l’une des plus vieilles fédérations puisqu’elle a tenu son premier congrès en 1902
Elle compte aujourd’hui plus de 34 500 adhérents, actifs et retraités, répartis en 7 branches d’activité :
- le transport urbain
- le transport aérien
- le transport routier (marchandise, voyageur, ambulanciers, transport de fonds, déménagement, logistique, coursiers, grande remise)
- le nettoiement
- les autoroutes
- les taxis
- les remontées mécaniques

Ce regroupement permet une meilleure prise en compte de la problématique des transports dans son ensemble. Il permet également de faire vivre au quotidien la solidarité entre tous les salariés de ces secteurs.

Toute au long de son histoire, de par son action, notre fédération a permis de nombreuses avancées sociales pour tous les salariés du transport.

Dans l’histoire, elle a contribué, au retrait du plan Juppé (remise en cause de la sécurité sociale) en 1995, à l’obtention du Congé de Fin d’Activité (CFA) à 55 ans pour les conducteurs routiers marchandises et voyageurs ainsi que pour les convoyeurs de fonds.

En 2010, elle a participé activement au combat contre le plan SARKOZY/Fillon remettant en cause la retraite à 60 ans.

Appel commun à la grève et à manifester transports CGT et FO

publié le 1 septembre 2017  Actu Transport    

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Appel à la grève et à manifester  le 12 septembre CGT FNST – FO UNCP

téléchargement (1)175x175bb

Appel commun des Fédérations Transports CGT/FO-UNCP A la mobilisation le 12 septembre

Les Fédérations des Transports CGT et FO-UNCP se sont rencontrées ce jour pour partager leurs premières analyses des ordonnances sur le droit du travail présentées ce matin.

Face à l’agression contre les droits des salariés, amplifiant les reculs sociaux de la loi El Khomri, les deux Fédérations appellent les salarié(e)s des Transports à une réponse massive.

Cette contre-réforme ne parle pas du travail, elle ne s’intéresse pas aux salarié(e)s et ne cherche pas à développer l’emploi.
Elle vise uniquement à accroitre la rentabilité financière des grands groupes au seul profit des dividendes versés aux actionnaires et au détriment des droits des salarié(e)s, en les précarisant. C’est un projet totalement idéologique.

Les Fédérations des Transports CGT et FO-UNCP feront de la journée du 12 septembre la première journée de mobilisation (participation aux manifestations, arrêts de travail, piquets de grève dans les entreprises,…) pour exiger l’abrogation de la loi El Khomri et le retrait des ordonnances Macron.

A l’issue de cette journée, nous appelons les salarié(e)s à multiplier les assemblées générales dans les entreprises pour définir les modalités d’action pour la suite du mouvement social.

Les deux Fédérations des Transports FO-UNCP et CGT prendront leurs responsabilités en construisant le rapport de force aussi haut que nécessaire et en ne s’interdisant rien, afin d’aboutir à la satisfaction de leurs revendications.

Paris, le 31 août 2017

victoire pour la CGT contre Kéolis

publié le 21 juillet 2017  Actu Articles    

tribunal_default

Kéolis Nord condamné à verser 24 600 € pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.
Victoire pour la CGT!

 

Par Victoire Haffreingue-Moulart | 

Il y a un an, certains salariés de Keolis Nord (ex-Trans Val de Lys) avait fait grève pour montrer leur soutien à Rabir Boujrada.

Il y a un an, certains salariés de Kéolis Nord (ex-Trans Val de Lys) avait fait grève pour montrer leur soutien à Rabir.

Le délibéré est arrivé comme une libération pour Rabir et son épouse Mathilde. Plus d’un an après son licenciement pour faute grave par Kéolis Nord (ex-Trans Val de Lys), le conseil des prud’hommes de Tourcoing a tranché fin mai : le licenciement est sans cause réelle. La société est condamnée à verser 24 600 euros à son ex-salarié.

Accusé de ne pas avoir restitué la totalité des recettes à son employeur, l’ancien chauffeur de bus a finalement obtenu gain de cause. «  On a l’impression d’avoir enfin obtenu justice  », lâche Mathilde.

La société fait appel

À l’époque des faits, en 2016, Kéolis Nord avait pointé du doigt, notamment, les recettes déposées par le chauffeur de bus deux fois moins élevées que ses collègues. Des arguments qui n’ont pas convaincu le conseil des prud’hommes, qui a donné raison au salarié.

Mais le soulagement est de courte durée pour le couple. Début juillet, cette année, la société Kéolis a fait appel. Les voilà repartis pour des mois de procédure.
« Il est resté un an sans trouver de travail. Il n’avait pas d’autre choix que de partir dans le sud pour retrouver quelque chose. »

 

«  C’est difficile pour nous. Il est resté un an sans trouver de travail. Il n’avait pas d’autre choix que de partir dans le sud pour retrouver quelque chose  », raconte la femme de Rabir. Aujourd’hui, ils vivent à près de 1 000 km l’un de l’autre. Mathilde espère le rejoindre d’ici un an.

«  On a l’impression qu’ils veulent nous écraser. Mon mari a travaillé pendant douze ans pour eux, il a toujours été sérieux… Là on a l’impression d’être David contre Goliath  », lâche-t-elle, épuisée. Pour autant, ils restent mobilisés et espèrent que le jugement ne changera pas en appel.

Nous ne sommes pas parvenus à joindre Kéolis Nord.

source article voix du nord, 21/07/2017

C’est une belle victoire en première instance, d’autant que Kéolis avait demandé la condamnation de Rabir car celui ci a eu l’outrecuidance de saisir le conseil  des prud’hommes de Tourcoing, qui à suivi les demandes exprimées par notre syndicat STAE (Transport Armentières) contre Kéolis.

 il a été accordé à Rabir en reconnaissance du licenciement sans cause réelle et sérieuse ; CP sur préavis ; préavis ; indemnité de licenciementet 150€ au titre de l’article 700 du CPC, soit plus de 24600€. 

Nous nous félicitons de cette victoire qui montre aux autres employeurs que la CGT est toujours présente et qu’elle reste vigilante face au patronat tentés de ne pas respecter le droit et prêt à licencier sans motif.

Ensemble tout est possible!

 

images

 

Harcèlement moral, préalable à une maladie professionnelle !

publié le 1 septembre 2016  Actu Articles    

harcelement

Harcèlement moral et maladie professionnelle, une frontière étroite.

 On lâche rien les camarades !

 

C’est une grande et belle décision qui viens d’intervenir, en effet, la SARL BRUNEL Voyages viens de se voir opposée par le Comité Régional de Reconnaissance en Maladie Professionnelle (CRRMP) la reconnaissance en maladie professionnelle les troubles anxio-dépressif liés au harcèlement moral subis par le délégué syndical David WAEGEMACKER pendant 5 ans. Lire la suite

Salaires minimas dans le transport routier voyageur

publié le 8 août 2016  Articles    

arton1630-600x2501

Salaires minimas, c’est l’accord 103 qui s’applique et non le 106

Il ne vous a surement pas échappé que les salaires minimas voyageurs n’ont pas évoluer depuis fort longtemps… à cause du patronat qui ne recule devant aucune bassesse pour payer moins ses salariés.

La dernière farce en date, outre la guerre qui oppose deux organisations patronales OTRE et FNTV, c’est en justice que la FNTV accompagné du MEDEF et de la CGPME remettent en cause l’arrêté d’extension des avenants du 13 février 2014 portant rénovation des paliers d’ancienneté dans le TRV.

Le conseil d’état à rejeté les arguments du patronat, et décide que l’arrêté d’extension est bien applicable dans l’ensemble des entreprises du transport voyageurs avec effet rétroactif au 1er juin 2016 n’ayant pas encore mis en oeuvre les avenants 103, 89, 87, et 79 du 13 février 2014.

Aucun doute que bon nombre d’employeurs vont essayer de mettre en place l’avenant 106 ou 105 (au lieu du 103) bien moins favorable aux salariés, et cela créera des litiges à venir. Ainsi nous nous trouvons avec une incongruité, l’avenant 103 antérieur aux 105 et 106 se trouve être plus favorable aux salariés. C’est le régime de faveur qui s’applique en droit Français, dons le 103 !

Trouvez ci dessous les avenants 103, 106, 105 et l’arrêté d’extension, vous vous rendrez compte que pour tout salariés dépassant 5 ans d’ancienneté, la hausse est sensible, et 3 paliers ont été ajoutés, ainsi un salarié avec 30 ans d’ancienneté est reconnu avec 30 ans et non 15, son augmentation est de 20% au lieu de 8%, voila d’ou viens la colère patronale, sans compter les 20 ans et 25 ans revaloriser à la hauteur de 14% et 17%.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichIDCC.do;jsessionid=E636F4C4284B91E0C5009BC1AF09F0A1.tpdila19v_2?idConvention=KALICONT000005635624&cidTexte=KALITEXT000029131713

 

arreté d’extension avenant 103

avenant 106

avenant 103

avenant 105

 

 

COD-IT le code du travail gratuit pour tous, et à jour !

publié le 5 août 2016  Actu Documents    

269967_30

Le code du travail c’est gratuit en format excel, il est à jour des nouvelles lois. Une nouvelle version devrai voir le jour au mois d’octobre pour l’intégration des ordonnances MACRON , sauf si nous luttons pour empêcher leurs applications !

Le cod-it est une application du ministère du travail, il est gratuit et téléchargeable à volonté, alors pourquoi s’en priver ?

pour le télécharger, cliquez sur le lien ci dessous.

code du travail 2017