Textile Habillement Cuir


Textile Habillement Cuir

L’INDUSTRIE TEXTILE

publié le 4 septembre 2015  Textile Habillement Cuir    

Dans le Nord pas de calais, la fabrication de textiles emploie prés de 11 000 salariés en 2011, soit 5.4% de l’emploi industriel. Au niveau national, la région représente prés de 10% de l’emploi du secteur. L’activité a été affectée par de fortes mutations et une concurrence internationale particulièrement prononcée. Les effectifs ont beaucoup baissé durant les dernières décennies et c’est encore le cas sur la période récente. L’emploi a ainsi chuté de prés de 28% entre 2007 et 2011, contre seulement 12% dans l’industrie régionale.

L’emploi du secteur apparaît davantage concentré dans les grands établissements de 500 salariés ou plus: 12% contre un peu plus de 5% en France. Parmi les implantations régionales figurent deux entités de MACO PRODUCTIONS, localisées à Mouvaux et Tourcoing et spécialisées dans la fabrication de poches en PVC pour la collecte de sang et de matériel médico-chirurgical. Ces deux établissements comptent entre 500 et 750 salariés. Sont également présents, FREMAUX DELORME, situé à Haubourdin et spécialisé dans la fabrication de linges de maison et NORDLYS, localisé à Bailleul et réalisant une large gamme de produits non tissés notamment pour la filtration, les plastiques renforcés et l’isolation électrique. Chacun de ces deux établissements emploie entre 250 et 500 salariés.

Trois zones d’emploi concentrent prés de 70% des salariés: Roubaix-Tourcoing, Cambrai et Lille. Bastion historique du textile, Roubaix Tourcoing se distingue très nettement puisqu’un peu plus d’un tiers des emplois régionaux y sont localisés.

Les activités textiles sont moins dépendantes de l’extérieur: 41% des emplois dépendent de centres de décision situés hors des frontières régionales contre 62% dans l’ensemble de l’industrie. De la même manière, l’appartenance aux groupes est également moins prononcée: 74% contre 84% dans l’industrie régionale. En outre, cette dépendance est surtout orientée vers des microgroupes privés français (cela concerne la moitié des effectifs du textile) et moins vers l’étranger.

En région, le secteur du textile est nettement plus féminisé que les autres: les femmes y représentent un emploi sur deux contre un sur cinq ailleurs. Les parts des salariés de moins de 30 ans et de 50 ans ou plus sont proches de celles observées dans l’ensemble de l’industrie régionale. Les ouvriers sont cependant souvent moins qualifiés qu’ailleurs: cela représente 57% des ouvriers contre 70% pour l’industrie régionale. Enfin, la rémunération est un peu plus faible que dans le secteur en France: 12 euros contre 12.6 euros pour la métropole.

En région, ce secteur est caractérisé par une productivité apparente du travail globalement plus faible que le textile national: 34% des effectifs régionaux sont associés à des entreprises à faible productivité contre seulement 21% en France. Au regard du taux de marge, la situation du secteur en région est également moins favorable: 30% des effectifs régionaux sont associés à des entreprises à faible taux de marge contre 21% au niveau national.Enfin le textile régional est davantage tourné vers les marchés internationaux:45% des effectifs régionaux sont associés à des entreprises à taux d’exportation élevé contre 35% dans l’ensemble du textile français.