importe-bouquet-rouge-img_904


Une bonne fête des mères

31 mai 2015  Actu  

importe-bouquet-rouge-img_904

Le bouquet n’est pas rose, pour des raisons évidentes d’incompatibilité avec la politique menée !!!, ce qui n’empêche pas l‘union locale CGT Armentières de souhaiter à toutes les maman une bonne et heureuse fête des mères. Lire la suite

PROTOCOLE DU 30 AVRIL 1974 FRAIS DE REPAS

29 mai 2015  Documents Transport  

casse croûte

 

PROTOCOLE 30.04.74

Il y à des conventions collectives compliquées, et d’autres encore plus compliquées, pour les transports, c’est très très compliqué!

pour nos repas, dans le transport nous avons des taux différents selon la branche « marchandise », « voyageur », logistique, déménagement…, mais en plus, nous avons l’indemnité de repas unique, le casse croûte, le panier, le panier avec petit déjeuner, l’indemnité de grand déplacement… bref que du charabia destiné à déstabiliser les ouvriers qui sont perdus devant des textes comportant autant de choix, de complexité, et de différence!

Ainsi, sachez qu’un conducteur routier d’autocar n’a pas le droit de manger comme un conducteur routier marchandise, nous n’avons pas les mêmes avenants ! Nous avons la même convention collective (3085) mais, la branche voyageur et la branche marchandise sont distinctes pour les salaires et les indemnités de repas!!! mais ,nous devons également prendre en considération les heures et le lieu, ainsi pour les voyageurs c’est l’article 8 qui s’applique, je vous laisse juge de la complexité….

SECTION II

Transports routiers de voyageurs

A – Déplacement comportant normalement un seul repas hors du lieu de travail

Article 8
1 - Le personnel qui se trouve, en raison d’un déplacement impliqué par le service, obligé de prendre un repas hors de son lieu de travail perçoit une indemnité de repas unique, dont le taux est fixé par le tableau joint au présent protocole, sauf taux plus élevé résultant des usages.

Toutefois, lorsque le personnel n’a pas été averti au moins la veille et au plus tard à midi d’un déplacement effectué en dehors de ses conditions habituelles de travail, l’indemnité de repas unique qui lui est allouée est égale au montant de l’indemnité de repas, dont le taux est également fixé par le tableau joint au présent protocole.

Enfin, dans le cas où, à la suite d’un dépassement de l’horaire régulier, la fin de service se situe après 21 h 30, le personnel intéressé reçoit pour son repas du soir une indemnité de repas.

2 - Ne peut prétendre à l’indemnité de repas unique :

a)  Le personnel dont l’amplitude de la journée de travail ne couvre pas entièrement la période comprise soit entre 11 heures et 14 h 30, soit entre 18 h 30 et 22 heures ;
b)  Le personnel qui dispose à son lieu de travail d’une coupure ou d’une fraction de coupure, d’une durée ininterrompue d’au moins une heure, soit entre 11 heures et 14 h 30, soit entre 18 h 30 et 22 heures.

Toutefois, si le personnel dispose à son lieu de travail d’une coupure d’une durée ininterrompue d’au moins une heure et dont une fraction au moins égale à trente minutes est comprise soit entre 11 heures et 14 h 30, soit entre 18 h 30 et 22 heures, une indemnité spéciale, dont le taux est fixé par le tableau joint au présent protocole, lui est attribuée.

 

Si pour les repas c’est pas clair pour vous, posez moi vos questions à l’adresse mail ci-dessous:

 

cgt.3085armentieres@gmail.com

 

 

 

 

 

 

CAS D’ECOLE

28 mai 2015  Actu  

ecole_dvd

Depuis février, Nada (asso loi 1901) met en vente un DVD intitulé « CAS D’ECOLE ».

Ce documentaire est le deuxième du genre après « les nouveaux chiens de garde », pour comprendre ce qu’est Nada et qui sont-ils, ouvrez le document en PDF ci dessous: Lire la suite

CARREFOUR LOMME VICTOIRE DE LA CGT

21 mai 2015  Actu  

ob_8b02c9_7m-complet

10 sièges pour la CGT (2 titulaires et 2 suppleants au CE,3 titulaires et 3 suppléants au DP)

6 sièges pour FO (1 titulaire et un suppléant au CE,2 titulaires et 2 suppléants au DP)

4 sièges pour la CFDT (1 titulaire et un suppléant au CE,1 titulaire et un suppléant au DP)

c’est une belle victoire pour nos camarades de carrefour LOMME, majoritaire au CE et au DP.

C’est une  jeune équipe, qui,à force de courage et de détermination, a su enlever à FO la majorité en arrachant la moitié des sièges

Ils ne lâcheront rien, fort de la confiance qu’on mit en eux une grande partie des salariés mais sont tout à fait conscient que le plus dur reste à venir même si la mine déconfite de certains lors du résultat des élections a rendu la victoire encore plus belle…..

BRAVO!

 

 

 

Retrouvons notre liberté, le droit de grève dans les transports

21 mai 2015  Transport  

Retrouvons notre liberté, le droit de grève dans les transports

 Affiche-droit-de-grèveA63

PETITION NATIONALE

 

La continuité du service public dans les transports n’est pas affectée principalement par la multiplication des grèves. Elle est à rechercher dans les choix libéraux opérés qui se traduisent par une volonté systématique de ne pas satisfaire aux insuffisances de moyens humains et matériels, mais aussi par des manques d’investissements. Il doit y avoir obligation de résultats dans le dialogue social et non être confrontés à un refus d’écoute de nos dirigeants.

Cela génère des perturbations, voire des ruptures de service public importantes au quotidien pour les voyageurs.

Seule une véritable politique des transports publics, le rapport de forces et le droit à la négociation permettront la satisfaction des demandes légitimes des salariés et des usagers.

Les lois de « n°2007-1224 du 21 août 2007 » sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs et celle du « 19 mars 2012 n°2012-375 du » relative à l’argumentaire et à l’information des passagers dans les entreprises de transport aérien de passagers et à diverses dispositions dans le domaine des transports sont inutiles, inefficaces et dangereuses.

Après avoir attaqué en 2007 les transports terrestres réguliers de voyageurs, en mars 2012, les pouvoirs publics avec la loi Diard se sont attaqués au transport aérien et ont renforcé les contraintes pour les salariés des secteurs déjà concernés. Elles étaient unanimement condamnées dans les rangs du Parti Socialiste. Depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande et malgré les engagements pris, cette loi est toujours en vigueur dans notre pays.

C’est pourquoi, nous devons signer et faire signer cette pétition. Que ce gouvernement comprenne bien nos revendications plus que celles des patrons, et aussi pour que cesse la répression syndicale dont sont bien trop souvent victimes nos camarades délégués, mandatés, syndiqués ou sympathisants CGT.

pdf_2015_04_22_PETITION_NATIONALE

http://www.petitions24.net/droitdegreve