BRUNEL: LA VRAIE VIOLENCE EST PATRONALE !

Catégories : Actu Articles  

2717481926_1

BRUNEL: LA VRAIE VIOLENCE EST PATRONALE !

En effet, après avoir été condamnés par le tribunal correctionnel de DUNKERQUE, pour Harcèlement moral, Discrimination syndicale, Entrave aux fonctions de délégués du personnel, la SARL BRUNEL VOYAGES située à MERVILLE dans le nord, après avoir licencié le représentant CGT illégalement sans avoir demandé l’autorisation de l’inspection du travail, propose maintenant afin d’éviter toutes poursuites la réintégration de celui ci, La vraie VIOLENCE, alors que les médias s’insurgent pour deux chemises, là voilà, et elle est patronale !

Rappel des faits…..

David, se présente aux élections professionnelles après avoir contraint son employeur à les organiser. La représentante de la SARL BRUNEL présente son fils Guillaume contre le salarié. Le premier tour étant réservé aux organisations syndicales, l’employeur syndique le fils qui deviendra co-gérant puis gérant de la société dans un syndicat prêt à tout …la CFDT.

S’en suivra pour le salarié des brimades, retrait de tâches, isolement, perte de salaire, insultes, injures envers son épouse, dégradation de ses véhicules, injures sur son père décédé, croix gammée sur son vestiaire, détritus dans sa boîte professionnelle, menaces de mort réitérées, faux tracts CGT, deux salariés à la solde de l’employeur récompensés en conséquence feront une campagne de tracts infamants dans l’entreprise sans être réprimé par l’employeur, note de service mettant en cause le délégué, puis … les coups ! LA VIOLENCE, LA VRAIE !

Ci dessous le PV d’enquête de l’inspection du travail. (sans qui rien n’aurai pus être possible, soulignons que le contrôleur a été très efficace).

PV 330-2013

Car pendant tout ce temps, David délégué du personnel et délégué syndical CGT ne pliait pas, il s’évertuait à faire respecter le code du travail. Car dans cette société, tout est d’un autre âge!

Pas de toilettes, pas de vestiaires, pas de salle de repos, salaires non conforme avec la convention collective pas d’affichage obligatoire (convention collective, médecin du travail, égalité homme femme, inspection du travail), pas de document d’évaluation des risques, paie irrégulièrement versée, travail du dimanche non indemnisés conventionnellement…, juste après l’élection en punition: retrait du colis de noël, ainsi allait le monde selon ses patrons. Alors un délégué qui ne demande qu’à faire son travail… Côté entrave, au début c’était ça: Pas de convention collective, pas de local DP, pas de ligne téléphonique, pas de réunions, pas de réponses aux questions, pas de transmissions de documents… Puis l’entrave est devenue le refus de transmettre les données de conduites. Ci-dessous le jugement du correctionnel.

JUGEMENT

Puis, après la condamnation la situation à gravement empirée au point que David s’est retrouvé contraint d’être placé en inaptitude totale pour cause de danger immédiat. Suivi psychologiquement, sous traitement et en arrêt depuis juin (l’employeur pourtant déjà condamné pour harcèlement à entrepris d’essayer de le renverser avec sa voiture par trois fois), David se voit convoqué pour un entretien préalable et est licencié dans la foulée, sans que l’inspection du travail ne soit consultée, alors que David (et son employeur le sait bien) est encore conseiller du salarié et administrateur de la sécurité sociale.

Mais alors pourquoi le réintégrer, direz-vous ?

Parce que l’inspection du travail relève que c’est un délit et que ce délit est encore une fois passible du correctionnel. Ce qui par voie de conséquence entraîne un autre problème pour l’employeur: la récidive !

Ainsi après 4 ans et demi d’acharnement de son employeur, David se voit proposer avec un cynisme débordant la réintégration sous 15 jours, … pour mieux le re-licencier ! (Afin d’éviter les poursuites).

Alors, si vous pensez que la violence est du côté des syndicalistes, pourquoi ce sont les employeurs qui se sont faits condamnés ? Pourquoi ce salarié n’a pas violenté son employeur ? 

Pourquoi lorsque l’employeur de David l’a frappé les images ne sont pas passées sur TF1, France 2, …. ? (nous avons les vidéos, puisqu’elles ont permis à David de faire condamner son employeur).

 

courrier de réintégration



Mots clés :  

david


Partager cette article sur :