19 mai 2016 : ACTION SUR HOUPLINES, ARMENTIERES ET LILLE

Catégories : Actu  

P1100122 (FILEminimizer)

BLOCAGE ET MANIFESTATION CONTRE LA LOI EL KHOMRI

Hier, dés l’aube, «  à l’heure où blanchi la campagne », nos camarades étaient de nouveau sur le pont contre la loi EL KOMRHI, bloquant cette fois ci la zone industrielle d’Houplines, où se trouve les entreprises Bailly courouble, Rhénus, pick wick et Decathlon, entre autres, empêchant ainsi toutes livraisons et tout départ des dépôts.

L’ambiance, un peu électrique au départ face à des personnes ne comprenant pas leur action, est très vite devenue conviviale avec la venue des chauffeurs bloqués ayant décidés de les rejoindre le temps du blocus.

Réaction différente au niveau des entreprises où le patron de chez Bailly Courouble fait savoir à ses chauffeurs de ne pas s’inquiéter «  ce ne sont que des fainéants et des chômeurs » qui bloquent !!

Après plus de deux heures de blocage et une très belle pagaille, ils ont pliés bagages direction la deuxième action de la journée, avec le rendez vous pris avec les jeunes et la population Place Thiers à Armentières.

C’est à 9h30 que jeunes et syndicalistes se sont retrouvés Place Thiers. Cette petit place, proche des lycées, s’est vue rebaptisé PLACE LOUISE MICHEL, du nom de cette grande révolutionnaire.

Puis le rassemblement s’est transformé en manifestation assez calme à travers la ville, sous l’approbation visible d’une grande partie de la population. Au détour d’un chemin, leurs pas les ont conduits devant le siège du Parti Socialiste (promis monsieur l’agent cela n’était pas prémédité) et celui-ci a fait l’objet d’une redécoration made in CGT/JEUNES….

Puis la manifestion s’est dispersée sur la Grand Place, au son du « chiffon rouge » : « si tu veux vraiment que ca change et que ce bouge lèves toi car il est temps….. »

Vers 13h30, c’est toujours avec autant de ferveur et de détermination qu’ils ont pris le bus pour Lille afin de rejoindre la grande manifestation et d’unir leurs forces à celles des milliers de personnes toujours déterminées.



Mots clés :  

NATHALIE


Partager cette article sur :